Histoire del la Lituanie

Lors de la préparation à la présidence lituanienne du Conseil de l’Union européenne, le ministère des Affaires étrangères (ministre Audronius Ažubalis) s’est adressé aux scientifiques de l’Institut des relations internationales et des sciences
politiques qui examinent depuis plusieurs années les problèmes politiques de l’histoire (professeurs Raimundas Lopata, Alvydas Jokubaitis, Vytautas Radžvilas, etc.), en leur demandant de préparer un ouvrage sur l’histoire de la Lituanie
concis, facile à lire et basé sur des critères de vérité et d’ouverture. Son objectif est de dévoiler de façon claire et compréhensible à tout Lecteur, et en premier lieu aux citoyens de l’Union européenne, le chemin historique long, victorieux, parfois ardu voire même tragique, de notre pays que les fondateurs de l’État lituanien ont parcouru en menant les gens de ce pays à travers les différentes périodes, les systèmes de gouvernement, l’abîme des occupations, les hauts et les bas de l’indépendance rétablie : de la première mention du nom du pays dans une chronique européenne en 1009 jusqu’à l’adhésion de la Lituanie à l’Union européenne comme membre de plein droit en 2004.

LES ANCIENS BALTES ET LA NAISSANCE
DE L’ÉTAT LITUANIEN

En science, on appelle généralement Baltes le groupe des tribus et peuples indo-européens qui ont vécu ou vivent
sur la côte orientale de la mer Baltique et ayant parlé ou parlant des langues apparentées qui composent une branche distincte de la famille des langues indo-européennes. Aujourd’hui, seuls le lituanien et le letton, langues encore vivantes, représentent cette branche. Les Baltes et leurs descendants, les Lituaniens et les Lettons, vivent de manière sédentarisée près de la mer Baltique au moins depuis 4000 ans. C’est pour cette raison qu’on dit parfois qu’il s’agit des peuples les plus sédentaires et les plus anciens d’Europe. Les tribus baltes ont commencé à se former à la fin du IIIe millénaire avant J.C., lorsque, après leur arrivée, les Indoeuropéens ont soumis et assimilé les populations locales. Au Ier millénaire après J.C., le territoire habité par les tribus baltes s’étendait de la Vistule aux bassins du Dniepr et de l’Oka à l’est. Plus tard, dans la seconde moitié du Ier millénaire, l’expansion slave a commencé et conduit à une assimilation des Baltes orientaux. Au début du IIe millénaire, les peuples prussien, yotvingien, lituanien et letton ont commencé à se former. Cependant, seuls les peuples lituanien et letton l’ont fait, car l’Ordre teutonique a conquis et assimilé les Prussiens et les Yotvingiens, puis il a créé un État prussien.
La vie sédentaire des Baltes a, semble-t-il, déterminé qu’il y ait dans la mythologie des Baltes (ses éléments sont restés dans le folklore) de nombreux traits de la mythologie des anciens Indoeuropéens. L’intérêt pour la mythologie balte croît de plus en plus. Parmi toutes les langues indo-européennes vivantes, le lituanien a le mieux conservé les anciens sons et un grand nombre de particularités morphologiques que possédaient des langues depuis longtemps disparues ou aujourd’hui non utilisées : hittite, grec ancien, sanscrit. Le célèbre linguiste français Antoine Meillet (1866-1936) a dit : « Celui qui veut savoir comment parlaient nos aïeuls doit venir entendre parler le paysan lituanien ». Comme les Lituaniens ont adopté le christianisme relativement tard, il y a dans notre culture et nos traditions populaires un grand nombre d’éléments archaïques datant de l’époque païenne. Il en existe aussi dans les coutumes des fêtes chrétiennes, par exemple, de Noël, de Pâques, etc. Nous pourrions dire que les fêtes païennes sont uniquement « recouvertes » d’une couche de fêtes chrétiennes. Ces éléments du temps jadis déterminent l’originalité des récits, du folklore et de l’art populaire lituaniens.

Download Histoire de la Lituanie.
Download Histoire de la Lituanie